15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 18:28
Jonquière, Québec





Le scénario

Réalisé par Lisette Marcotte, ce documentaire touchant raconte l’histoire de six jeunes adultes ayant une trisomie 21 et six étudiants en éducation spécialisée vivent ensemble une expérience hors de l’ordinaire : l’ascension du Machu Picchu, à plus de 2 000 mètres d’altitude, et la réalisation d’un projet humanitaire. Dans cet endroit mythique, chaque jour est un défi à relever dans le dépassement des limites de chacun. Ce groupe nous convie à un voyage de don, de tolérance et d’ouverture à la différence.

Un voyage riche en rebondissements et en moments inoubliables, car notre courageuse bande de douze n’a aucune expérience dans l’éventail des défis proposés. Pas de connaissances de la langue ni du pays, aucune expérience en aide humanitaire ni en ascension d’une aussi vertigineuse montagne. Par contre, l’équipe se donne tous les outils nécessaires pour accomplir sa mission et permet une expérience hors du commun dans l’échange humain qui se produit.

Tous sortent de ce voyage transformé : les Péruviens, les guides, les étudiants en éducation spécialisée et les participants ayant une trisomie 21. Chacun retourne chez lui empli d’une nouvelle vision du monde, de ses limites et de ses richesses. En espérant que dans leur esprit, de nouvelles frontières sont brisées et le cœur de chacun s’élargit. Une aventure pleine de promesses et aux nombreuses dimensions : dépassement personnel, enrichissement culturel, aide humanitaire, transformation des consciences.
Source : Le cinéma.ca


La réalisatrice

La documentariste Lisette Marcotte a suivi cette expédition et a, pour la première fois, côtoyé des personnes trisomiques: «J'avais tout plein de préjugés, pas forcément négatifs. Je les mettais tous dans la même case. À force de les côtoyer, je me suis rendue compte qu'ils étaient tous différents. Ça a été une révélation pour moi.»


Le film, destiné à la télévision, devait d'abord durer 45 minutes. Lisette Marcotte propose une version longue pour le grand écran, qui a séduit le public du festival de Rouyn-Noranda.

«Je ne sais pas jusqu'où le film va aller, mais il y a quelque chose qui dépasse nos propres attentes», croit la réalisatrice.

Q Comment est né ce film?

R Je me suis greffée un peu à un projet existant, par l'entremise du producteur, qui m'a demandé de participer à cette belle aventure. J'ai embarqué sans hésitation: j'en voyais tout le potentiel. Quand j'ai rencontré les jeunes avant le départ, cela a été un coup de coeur.

Q Comment s'est passé le tournage?


R C'est sûr qu'il y avait une complicité au départ, c'était l'une des forces de l'équipe. Il y avait une façon de tourner aussi: on faisait vraiment partie de l'expédition. Notre équipe devait aussi marcher, faire l'ascension, quand nous ne tournions pas, il y avait vraiment un rapprochement. On était avec eux: à ce moment-là, la caméra a une position très intime.

Je pense que cela fait partie des forces du projet. C'est une aventure pour l'équipe technique comme pour les participants. Il y avait quand même quelques défis techniques: pour nous aussi, c'était dur.

Q Qu'est-ce qui vous paraît être le message à retenir de Trisomie 21: le défi Pérou?

R
Moi, ce que j'aimerais que l'on retienne, c'est l'humanisme qui émane de ça, le fait que les uns permettent aux autres de se révéler à eux-mêmes. Au début, les jeunes avec une trisomie ont beaucoup de difficultés physiques, mais après, les rôles s'inversent: ils deviennent des soutiens pour les autres jeunes, qui ont peut-être plus de problèmes avec le choc des cultures.

Q On sent les difficultés des étudiants à s'adapter. C'est vraiment fascinant.


R Cela permet de réaliser à quel point les personnes trisomiques peuvent apporter leur contribution à notre société. Quand je suis revenue du Pérou, j'ai été transformée par leur bonheur simple des choses - l'ici et le maintenant. Ils nous font vraiment du bien: ce sont des diamants bruts. L'instigateur du projet, Jean-François Martin, le dit dans le film: son fils a contribué à le faire grandir, à faire de lui ce qu'il est aujourd'hui. Cela soulève beaucoup de questions.

Q Quel accueil souhaiteriez-vous que les spectateurs réservent au film?

R
Je voudrais que les gens s'ouvrent autant que je l'ai fait afin de s'exposer à ce grand message d'amour universel. Je pense que c'est un film d'amour (rires)! Quand je regarde ça, autant avec les Péruviens que les participants, le film suscite des réflexions beaucoup plus larges que celles touchant seulement la trisomie.

 

Source : Anabelle Nicoud sur Cyberpresse



Jean-Marie Lapointe (acteur et narrateur du film) et Jean-François Martin (professeur initiateur du projet) participent au documentaire.


Des commentaires

Quel beau film! Un film sur le dépassement de soi, mais aussi et surtout sur l'importance de la place que chacun de nous occupe dans la société et ce, peu importe notre différence. Un film qui nous fait rire, pleurer, mais surtout réfléchir. Réfléchir sur les limites que l'on s'impose, et sur celles que l'on impose aux autres... Un film profondément humain, touchant et surtout très beau. Tourné au Pérou, il nous permet de découvrir la route menant au Machu Picchu, de même que la vie dans une petite communauté péruvienne. Le tout, en compagnie de gens extraordinaires. À voir et à revoir...
salcha, 46 ans (2 février 2009)

Wow, quel beau film! Beaucoup d'émotion, plusieurs personnes pleuraient dans la salle, moi aussi d'ailleurs... Les paysages sont magnifiques, la narration impeccable, les interventions du prof qui a eu l'idée sont soignées. C'est très agréable de voir ces gens atteints de trisomie persévérer, vaincre leurs peurs, leur gêne, ils sont tous très attachants. Ce sont des maîtres de l'instant présent, c'est beau, mais ce n'est pas de moi, mais bien du narrateur. Excellent travail des étudiants, ils sont vrais, passionnés et attachés aux adultes trisomique. Tout simplement fabuleux, un film qui fait du bien... Enfin!
syldude, 34 ans (14 avril 2009)

Source : Cinoche.com

Bande Annonce
Jean-François Martin, professeur et initiateur du projet.
Il est ici avec son gars, trisomique
.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JacquesB de Jonquière à 16:00 - dans Voyager - Cinéma
commenter cet article

commentaires

perfecta 16/11/2009 06:23


Ça a du être une expérience extraordinaire pour tous...
*-* Bonne journée *-*


JacquesB 16/11/2009 18:06


Bonjour Perfecta

Voir ce film, c"est aussi pour nous, spectateur, une "expérience extraordinaire".

Il est maintenant en DVD.

Jacques


Mon Blogue

  • : Au sud des Amériques !
  • Au sud des Amériques !
  • : J'ai toujours dit qu'un voyage, on le faisait trois fois : d'abord en le préparant, puis en le réalisant, enfin en se le remémorant ou en le racontant aux autres. C'est ce que je veux faire avec ce blogue : raconter ces trois moments differents de mes voyages en Amérique du sud.Je vous invite donc a me suivre dans ma tournee du Sud des Amériques... D'abord au Pérou, en Bolivie et en Équateur (2002), puis au Chili, en Argentine et en Uruguay (2005)... En attendant de compléter le circuit.
  • Contact

Vous Cherchez...

Mes Articles Récents

  • Mes coups de coeur chiliens...
    Jonquière, Saguenay BON VOYAGE AU CHILI ET À L'ILE DE PÂQUES ! À la différence des pays visités dans mon voyage précédent, l'Argentine, le Chili et l'Uruguay ne provoquent pas de gros choc culturel : on se retrouve entre "blancs", dans une société tout...
  • Québec (4) ... Leonard Cohen, un grand Québécois anglophone
    Jonquière, Québec Après quelques jours de digestion du fabuleux spectacle que nous a offert Leonard Cohen au Colisée de Québec, je n'ai pu m'empêcher de me promener dans son vaste répertoire présent sur Youtube. Et je n'ai pu m'empêcher aussi de partager...
  • Canada (1) ... En Argentine et au Québec avec Loreena McKennitt
    Jonquière, Québec Septembre 2013 Lac Nahuel Huapi à Bariloche (Argentine) C'était en février 2006 à Bariloche en Argentine . J'en étais aux derniers jours de ma tournée en "zig-zags est-ouest" du sud de l'Argentine et du Chili , juste avant de remonter...
  • Italie (1) ...Tous les soleils, un superbe film et des musiques du sud italien
    Jonquière, Québec Lundi dernier, le ciné-club de Jonquière m'a fait découvrir le superbe film français de Philippe Claudel, Tous les soleils, et par la même occasion, la musique du sud de l'Italie, la tarentelle. Après des heures de voyage musical dans...
  • Des musiques pour la paix ... Playing for Change
    Jonquière, Québec Le web peut nous offrir du bon comme du moins bon. Voici ce que le web, par l'intermédiaire de Youtube, est capable de produire de mieux. C'est un ami qui m'a fait découvrir le groupe Playing for Change . Playing for Change est un projet...
  • Québec (2) ... Chloé Sainte-Marie, québécoise et métisse, aimante et aidante
    Jonquière, Québec J'étais dans mon auto et j'écoutais Radio-Canada. Et une chanson s'est peu à peu infiltré en moi... C'est par cette chanson que je suis entré dans l'univers de Chloé Sainte-Marie. Le monde de Chloé...Gilles Carle et Joséphine Bacon Chloé...
  • Un an en Amérique du Sud (3) ... Coût de mes deux voyages de 6 mois
    Jonquière, Québec Après avoir détaillé les postes budgétaires importants de tout voyage dans mes articles précédents, voici une synthèse des coûts de mes deux (2) voyages en Amérique du Sud. Cette synthèse, je l'ai divisée en trois sections : d'abord...

Pour préparer votre voyage...



 
 
Québec
Bolivie * Chili * Paraguay * Pérou


Argentine * Brésil * Guyanes * Uruguay



Colombie * Équateur



Venezuela
































Vos visites...

 

Depuis le 13 juillet 2008, vous avez été

 

 

à me rendre visite

et vous avez consulté

plus de   110 413   pages


 

outils webmaster


 

Au  31  décembre  2015


 

  50 096  visiteurs durant 2 227  jours


 

* Vous avez donc effectué  23  visites par jour...

 

* et vous avez consulté  50  pages/jour.  



*****

Parmi les 206 textes déjà publiés,
voici ceux qui ont été les plus consultés
ce mois-ci