10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 03:00
Huaraz, Pérou



Tour 3 : de Huaraz au Glacier Pastoruri par la Cordillera Blanca


Aujourd'hui j'ai enfin cessé de voir de loin les sommets enneigés avec leurs glaciers : j'ai marché sur l'un d'entre eux, le Nevado (glacier) Pastoruri à plus de 5 200 mètres d'altitude au-dessus de la mer. C'était lors du troisième tour proposé par les agences de voyages de Huaraz.


Ce glacier se trouve dans un autre secteur du Parc national de Huascaran dans la Cordillera Blanca, ce qui nous a permis de pouvoir observer deux phénomènes naturels : le premier, une source d'eau naturelle gazeuse qui jaillit de terre, le second, une plante géante unique et présente que dans cette partie du Parc, la "Puya Raimondi" avec ses fleurs en tiges de plus d'un mètre.

Huascaran (2)
Huascaran (7)

Le trajet en lui-même nous fait d'abord longer deux chaînes de montagnes couvertes de "graminacées des Andes" avec entre elles, une vallée où sont installées quelques familles dans leur petite hutte ronde de pierre avec toit de paille, ou d'un matériau lui ressemblant.

Huascaran (4)
Huascaran (3)
Huascaran (5)

Puis nous traversons la Cordillera Blanca, mais à la différence d`hier, les montagnes sauvages de roc sont presque toutes pourvues d'un glacier. Et c'est l'un d'eux que nous escaladerons, le Pastoruri. Une expérience assez prenante.


D'abord, du stationnement des bus, on doit marcher sur un sentier en pente douce de plus de 2.5 kilomètres et ce, à plus de 4 800 mètres, d'où la nécessité d'une bonne respiration. Cependant on peut effectuer cette montée à cheval si l'on veut. Mais j'avais décidé de le faire à pied, croyant que la distance totale n'était que de 2.5 kms.

Huascaran

Mais au bout de cette première étape, un autre kilomètre nous attend, mais cette fois en pente beaucoup plus prononcée et avec des escaliers de pierre assez artisanales. On doit grimper jusqu'a environ 5 000 mètres, et nous ne sommes alors qu'aux pieds du glacier seulement. Quand je vois, en levant la tête, les gens qui grimpent lentement les marches en s'arrêtant régulièrement pour reprendre leur souffle, je me dis : "stop ou encore..." J'opte pour "encore" : je ne suis tout de même pas venu ici pour voir de loin ce glacier qui s' offre à nous !


Et je commence cette deuxième étape en m'arrêtant moi aussi constamment pour reprendre mon souffle et en profiter pour admirer les montagnes qui nous entourent et les petits lacs qui s'offrent peu à peu à notre regard. Au fur et à mesure de la montée, de nouvelles montagnes nous apparaissent derrière la première rangée du départ. Et j'arrive enfin au pied du glacier. On peut, cette fois, grimper sur le glacier même, jusqu'à 5 200 mètres (il est d'une hauteur de 5 400 mètres). "Stop ou encore..."


Huascaran (8)

Voyons donc...je décide donc de grimper encore un peu sur la glace qui fond à force d'être piétinée par les pieds des touristes visiteurs. À mi-chemin, je m'arrête pour regarder au loin les chaînes de montagnes, plus près le stationnement des minuscules bus, et plusprès encore, les lacs de montagnes qui se sont formés par la fonte des glaces...j'ai vu ce que je voulais voir...mais..."Stop ou encore...".


Je regarde vers le haut...cinq membres de notre groupe ont déjà atteint la limite sécuritaire permise à près de 100 mètres au-dessus de moi. Je ne suis pas pour lâcher si près du but. De plus, qu'y a-t-il de l'autre côté ? Et la curiosité l'emporte : un dernier effort après avoir pris de longues respirations et me voilà au "sommet", celui qu'il est permis de visiter...on devrait grimper encore 200 mètres pour pouvoir voir de l'autre côté.


Je dois alors me contenter de regarder devant moi pour découvrir ce que ces 100 mètres de plus me permettent maintenant de voir de nouveau.




Et voilà que des nuages noirs s'avancent à grande vitesse, et, en l'espace de quelques minutes, le paysage est couvert d'un voile gris et une fine grêle se met à tomber sur nous.


La redescente se fera donc sous le signe de la grêle, une gêle plutôt mouilleuse. Mais, en bas, nous attendait un bon "mate" (tisane) de coca, pour nous réchauffer l'intérieur du corps.


Quand à l'intérieur mental, je ne pouvais que dire : Ch...de Ca...que c'était beau, MAIS, Ch...de Ca...que c'était essouflant !



Partager cet article

Repost 0
Publié par JacquesB de Huaraz (Pérou) le 03/10/2002 à 21:25 - dans Pérou
commenter cet article

commentaires

Mon Blogue

  • : Au sud des Amériques !
  • Au sud des Amériques !
  • : J'ai toujours dit qu'un voyage, on le faisait trois fois : d'abord en le préparant, puis en le réalisant, enfin en se le remémorant ou en le racontant aux autres. C'est ce que je veux faire avec ce blogue : raconter ces trois moments differents de mes voyages en Amérique du sud.Je vous invite donc a me suivre dans ma tournee du Sud des Amériques... D'abord au Pérou, en Bolivie et en Équateur (2002), puis au Chili, en Argentine et en Uruguay (2005)... En attendant de compléter le circuit.
  • Contact

Vous Cherchez...

Mes Articles Récents

  • Mes coups de coeur chiliens...
    Jonquière, Saguenay BON VOYAGE AU CHILI ET À L'ILE DE PÂQUES ! À la différence des pays visités dans mon voyage précédent, l'Argentine, le Chili et l'Uruguay ne provoquent pas de gros choc culturel : on se retrouve entre "blancs", dans une société tout...
  • Québec (4) ... Leonard Cohen, un grand Québécois anglophone
    Jonquière, Québec Après quelques jours de digestion du fabuleux spectacle que nous a offert Leonard Cohen au Colisée de Québec, je n'ai pu m'empêcher de me promener dans son vaste répertoire présent sur Youtube. Et je n'ai pu m'empêcher aussi de partager...
  • Canada (1) ... En Argentine et au Québec avec Loreena McKennitt
    Jonquière, Québec Septembre 2013 Lac Nahuel Huapi à Bariloche (Argentine) C'était en février 2006 à Bariloche en Argentine . J'en étais aux derniers jours de ma tournée en "zig-zags est-ouest" du sud de l'Argentine et du Chili , juste avant de remonter...
  • Italie (1) ...Tous les soleils, un superbe film et des musiques du sud italien
    Jonquière, Québec Lundi dernier, le ciné-club de Jonquière m'a fait découvrir le superbe film français de Philippe Claudel, Tous les soleils, et par la même occasion, la musique du sud de l'Italie, la tarentelle. Après des heures de voyage musical dans...
  • Des musiques pour la paix ... Playing for Change
    Jonquière, Québec Le web peut nous offrir du bon comme du moins bon. Voici ce que le web, par l'intermédiaire de Youtube, est capable de produire de mieux. C'est un ami qui m'a fait découvrir le groupe Playing for Change . Playing for Change est un projet...
  • Québec (2) ... Chloé Sainte-Marie, québécoise et métisse, aimante et aidante
    Jonquière, Québec J'étais dans mon auto et j'écoutais Radio-Canada. Et une chanson s'est peu à peu infiltré en moi... C'est par cette chanson que je suis entré dans l'univers de Chloé Sainte-Marie. Le monde de Chloé...Gilles Carle et Joséphine Bacon Chloé...
  • Un an en Amérique du Sud (3) ... Coût de mes deux voyages de 6 mois
    Jonquière, Québec Après avoir détaillé les postes budgétaires importants de tout voyage dans mes articles précédents, voici une synthèse des coûts de mes deux (2) voyages en Amérique du Sud. Cette synthèse, je l'ai divisée en trois sections : d'abord...

Pour préparer votre voyage...



 
 
Québec
Bolivie * Chili * Paraguay * Pérou


Argentine * Brésil * Guyanes * Uruguay



Colombie * Équateur



Venezuela
































Vos visites...

 

Depuis le 13 juillet 2008, vous avez été

 

 

à me rendre visite

et vous avez consulté

plus de   110 413   pages


 

outils webmaster


 

Au  31  décembre  2015


 

  50 096  visiteurs durant 2 227  jours


 

* Vous avez donc effectué  23  visites par jour...

 

* et vous avez consulté  50  pages/jour.  



*****

Parmi les 206 textes déjà publiés,
voici ceux qui ont été les plus consultés
ce mois-ci